Bonjour 2018 !

1 janv. 2018



Il y a un peu moins d'un an, je disais "Adieu à 2016", comme pour balayer cette année. Aujourd'hui, je dis au revoir à 2017, bien entendu, mais je veux surtout dire Bonjour 2018. Je veux accueillir cette nouvelle année, comme un renouveau, comme une bonne chose. Et pour ça, je préfère dire bonjour à celle qui arrive, plutôt que faire des adieux à celle qui s'en va. 

Mais commençons, tout de même, par le commencement : le bilan de 2017.


En 2017, que s'est-il passé ? Et bien d'une part, j'ai travaillé ! Ça peut vous sembler tout à fait normal, mais pour moi, c'était exceptionnel. (N'allez pas croire que je ne travaille pas d'habitude ceci dit.) Pour vous faire un topo rapide, en juillet 2016, je suis arrivée au terme de mon contrat aidé. Cela faisait trois ans que je travaillais dans une petite école privée (et, outre le fait d'avoir versé des larmes suite à ce départ, il est relativement compliqué de trouver une place d'ATSEM). 
Mais par chance, en novembre, alors que j'avais envoyé des candidatures spontanées en début d'année dans toutes les écoles du coin, j'ai été appelée par la directrice d'une école publique, qui avait besoin de quelqu'un pour un remplacement. Je devais rester quelques semaines, et pourtant, je suis toujours là-bas aujourd'hui. 

J'ai été la témoin de ma sœur, pour son mariage. J'ai encore en tête les semaines de préparatifs, et puis le Jour J, où tout est allé très vite. Mais j'ai surtout en tête, ce discours que je lui ai fais. Je croyais être forte et pourtant, dès la première phrase, j'ai fondu en larmes. (Et j'ai d'ailleurs finis par faire pleurer toute la salle !) Quelques mois avant, nous avons également accueilli la naissance de ma nièce ! (Et je crois que je suis aussi fusionnelle avec eux, mon neveu et ma nièce, qu'avec mes sœurs, alors imaginez un peu la joie qu'a apporté sa naissance.)

Dans un registre un peu moins joyeux, nous avons (mon chéri et moi), été refoulés à l'embarquement, à l'aéroport. Nos premières vraies vacances à deux étaient prévues (auparavant, nous sommes toujours partis avec des amis). Nous devions nous rendre sur l'île de Kos, quelques jours après le séisme qui l'a ravagé. Déjà, ça partait mal... De plus, notre vol était prévu le lendemain du mariage de ma sœur. Et vous savez qu'ici, on a l'habitude de tous se retrouver le lendemain pour manger ensemble, se remémorer les bons moments de la veille, etc. J'étais heureuse de partir, mais triste de devoir partir comme une voleuse, en laissant toute ma famille... (Et puis ma mauvaise période du mois venait de débuter, et on est d'accord, ça peut gâcher des vacances ces choses là !) Bref, on prenait déjà un mauvais départ quant à ses vacances. Puis une heure d'attente à l'embarquement (nous étions quasiment les derniers de la file). Je tend nos papiers d'identité à l'hôtesse, elle me regarde et me lance un froid "Je suis désolée mais vous ne pouvez pas partir Madame, votre carte d'identité est périmée, et vous ne pouvez pas quittez le territoire. Par contre, Monsieur, vous, vous pouvez." Alors oui, je le reconnais, ma carte était périmée. Mais nous étions passés en agence de voyage, qui nous avait d'ailleurs refusé un séjour en Sicile à cause de ce soucis, mais "la Grève accepte les cartes dépassées". Oui, sauf si l'on était mineur lors de la délivrance. Hors, très sincèrement, je n'avais aucune connaissance de cette close. J'étais persuadée que TOUTES les cartes avaient une validité prolongée de 5 ans. Mais non, la mienne ne l'avait pas, et malgré ma tronche de gamine sur la photo de ma carte d'identité, la nana de l'agence n'a pas tilté. 
Bref, j'ai pleuré tout ce que je pouvais. On avait seulement quelques heures de sommeil dans les pattes, j'ai dû quitter ma famille précipitamment le lendemain d'un jour si important, et puis j'avais mes règles, le pompon ! Demi tour donc, nous sommes rentrés, et durant les mois qui ont suivi, nous avons enchaîné les procédures avec l'agence pour obtenir un dédommagement. Seulement pour eux, j'étais seule fautive, et donc ma place ne serait pas remboursée. Je reconnais que j'étais fautive, j'aurais dû connaître cette clause, j'aurais dû refaire mes papiers avant, mais voilà, tout le monde fait des erreurs... Nous avons donc finis par faire appel à un avocat, et grâce à lui, nous avons obtenu un avoir de la TOTALITÉ de la somme, valable durant un an. LE SOULAGEMENT.

Un petit truc tout bête, mais qui me rempli de bonheur : j'ai continué les changements de déco' dans la maison. L'amoureux vivait déjà ici avant que j'arrive et, soyons honnête, les goûts d'un mec célibataire sont un peu douteux... Alors j'ai entrepris, ici et là, des petits changements. Dans la chambre, le salon, la salle de bain, et surtout : le bureau. Mon bureau. Je pense que la décoration arrive doucement à son terme, alors je vous le présenterai très bientôt !

J'ai continué à faire du tri et désencombrer mes placards ! Je suis très loin d'être minimaliste, mais j'ai eu un déclic. (Et ça fera aussi l'objet d'un article, car si j'en parle ici, on a pas fini...)

Concernant le blog, j'ai eu un petit passage à vide entre mars et août (je vous en ai parlé dans cet article), mais je suis revenue ! Et les derniers mois ont été plutôt concluant. J'ai refais tout le design du blog, j'ai publié au moins un article par mois, et mes statistiques de vues m'encouragent à continuer dans ma lancée !

Octobre 2017 : arrivée de Naya dans notre foyer, petite Bengale. ♥

Ce que j'attend de 2018.


• La réalisation de certains projets (dont vous aurez connaissance, dans tous les cas, dans quelques temps). A mon grand désespoir, ils n'ont pas abouti cette année, mais j'y crois très fort pour 2018 !

• Réussir à mieux m'organiser pour le blog. Ça pourrait être une résolution, mais j'ai décidé de ne plus en prendre, en sachant que je ne les respecte jamais.. Mais j'espère réussir à faire un planning, prévoir mes articles à l'avance, les programmer, etc.. 

• Plus de fait maison ! Vous vous souvenez, c'était une de mes résolution pour cette année ! Bon, autant vous l'avouer, ça n'a pas été une grande réussite. Mais c'est pareil, tout vient de l'organisation ! Je ne sais pas m'organiser pour préparer à l'avance. Cependant, j'ai arrêté la consommation de yaourts industriels, et ça c'est un grand pas ! Dorénavant, ils sont fait maison, et sont bien meilleurs !

• Reprendre le sport. Oui, j'ai honte, car je dis ça à chaque fois, et je ne m'y tiens jamais... L'an passé, je pratiquais du yoga en cours collectif. Mais cette année, outre le prix exorbitant, l'horaire de coïncidait pas avec mon travail. Alors voilà, je vais tenter de me motiver pour m'inscrire à des cours en salle ! Reste plus qu'à sauter le pas...

• Lire encore plus, et passer moins de temps devant les écrans. Mon quotas de livres a sûrement explosé comparé aux dernières années, mais pas assez selon moi. Parfois, au lieu de continuer ma lecture, je me perd sur les réseaux sociaux (maudit Instagram !!!), et je ne vois pas le temps passer.. Après quoi, il est trop tard pour lire. Il faudrait que je réussisse à m'imposer un couvre feu et stopper tous les écrans à telle heure (exit la télévision s'il y a un bon film, mais c'est rare que je la regarde ceci dit). 

• Être plus raisonnable dans ma consommation (livres, vêtements, etc..). Je suis déjà plus raisonnée qu'il y a quelques années, j'achète moins, je désencombre souvent, et surtout je ne supporte plus la foule dans les magasins. Mais parfois, je suis prise d'un coup de folie et j'achète, sans vraiment avoir besoin de la chose. 

• Avoir une garde robe plus éthique. Ça rentre un peu en conflit avec ce que j'ai dis au dessus, mais je désencombre, je vend, je donne, et je souhaite avoir une garde robe plut éthique, et plus "femme". Pour certains vêtements, je les ai depuis des années, et franchement, ils font peine à voir.. 


Et puis voilà, je pense que c'est un bon bilan ! Au final, je peux dire que j'ai passé une bonne année 2017, mais j'espère que 2018 sera encore meilleure !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire