Carnet de lecture #1 : La sœur du roi, de Alexandra de Broca

12 sept. 2017


« Elle est princesse de sang. Recluse à la Cour de Versailles, vouée à rester seule et à se consacrer aux œuvres charitables. Lui est roturier. Brillant botaniste du jardin du Roy, il est adepte des Lumières. Tout oppose Madame Elisabeth, la jeune sœur de Louis XVI, et François Dassy. Pourtant, lorsqu’ils se rencontrent par hasard dans la forêt de Fontainebleau, une irrésistible attirance les pousse l’un vers l’autre.
Mais la révolution gronde et menace cet amour clandestin… Elisabeth saura-t-elle suivre les idées nouvelles qui bouleversent la France ? Et mettre en danger la royauté ? Dassy est-il un honnête homme ou un imposteur ? Alexandra de Broca, l’auteur de La Princesse effacée et Monsieur mon amour, fait revivre une passion méconnue qui bouscule l’image de la confidente du roi et nous plonge au cœur des derniers jours du règne de Louis XVI. »

Depuis plusieurs années déjà, je voue une passion certaine pour l'Histoire de France, et particulièrement pour la période du règne de Louis XVI. En fait, jusqu'à aujourd'hui, c'était même surtout Marie-Antoinette qui m'intéressait et m'intriguait au plus haut point. Mais en flânant dans les rayons de ma librairie il y a quelques semaine, je suis tombée sur ce titre accrocheur "La sœur du Roi". Ni une ni deux, je suis passée à la caisse et l'ai rapidement ramené chez moi ! 
Ici, nous ne suivons, ni Marie-Antoinette, ni Louis XVI à proprement parlé, mais la jeune sœur et confidente de ce dernier : Elisabeth. Avec son histoire, nous quittons les vices et plaisirs de Versailles, mais aussi l'extravagance de Marie-Antoinette. Nous suivons son enfance, rempli d'amour et de bienveillance de la part de son grand-père Louis XV, jusqu'à sa rencontre avec le fameux François Dassy.
Elisabeth est belle, intelligente et avide de connaissance en tout genre, tout comme ce botaniste qu'elle rencontre. Et malgré la différence de leur rang, une relation s'installe, douce et naturelle. 
Cependant, à la fin du roman, l'autrice nous indique que les faits sur Elisabeth sont réels, puisque relatés dans des documents historiques, mais François Dassy, lui, est totalement fictif. Et pour cela, je tire mon chapeau à l'autrice, puisque tout est tellement bien mené et ficelé qu'on croirait ce personnage réel.
L'autrice m'a convaincu avec une plume magnifique, et j'ai beaucoup aimé La sœur du Roi, même en étant en décalage du faste de Versailles à cette époque. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire