14 mois sans pilule, le bilan.

17 sept. 2017




Il y a quelques mois, je vous publiai un article concernant l'arrêt de ma pilule. Je vous confiai mon parcours avec celle-ci, de mes débuts à mes 16 ans, jusqu'à récemment. Et à la fin de cet article, je vous relatai mes six premiers mois sans elle et les aléas que cela a provoqué. Au jour d'aujourd'hui, nous sommes en septembre 2017, et j'en suis à presque 14 mois (d'ici quelques jours) après l'arrêt de la pilule. L'heure est au bilan !


Il y a six mois, je vous faisais part des points positifs et négatifs suite à l'arrêt de la pilule. Certains ont évolué, d'autres non. J'ai toujours une ou deux migraines au début du cycle, mais rien de bien méchant, et surtout, je n'en ai plus plusieurs fois par semaine. Je me sentai revivre il y a six mois, et c'est toujours le cas ! 
Je vous disais aussi avoir redécouvert ce que c'était que d'avoir de "vrais" règles... et c'est toujours le cas. Quand je dis ça je veux principalement parler des douleurs incommodantes. Avec la pilule, je n'avais pas des règles très douloureuses. Quelques petites crampes le premier jour, mais rien de méchant. C'est tout autre chose avec l'arrêt de la pilule... Pour rester poli, je "douille sévère" les premières heures. Oui, les premières heures, le temps que les règles se déclenchent complètement. Une fois ces premières heures passées, c'est déjà beaucoup mieux, mais je continue tout de même à avoir des douleurs les deux premiers jours. Elles sont aussi beaucoup plus abondantes les deux premiers jours. 

Je vous parlai aussi de l'état catastrophique de ma peau. Et ça, c'est le point le plus important de cet arrêt de la pilule. Durant toutes ces années où j'ai prise cette dernière, mon acné a été "contenu". J'avais un ou deux boutons à l'approche de mes règles, et c'est tout. Après l'arrêt de la pilule, j'ai vécu une période très difficile, dont j'ai beaucoup souffert. Mon visage était défiguré par l'acné et ça devenait invivable. Elle était quasiment impossible à camoufler, malgré le maquillage, elle était encore très visible. Et surtout, elle était douloureuse. J'ai tenté de la soigner moi-même, avec une routine naturelle et bio tournée vers les peaux acnéiques, mais ça n'a eu aucun effet. Au bout d'un moment, je n'en pouvais tellement plus que j'ai consulté mon médecin traitant (et non, pas de dermatologue car les délais de rendez-vous étaient de plus d'un an...). J'ai donc été sous traitement pendant deux mois, de début avril à fin mai (pas pendant l'été car le traitement est photosensibilisant), et j'ai enfin pu souffler. Aujourd'hui, quelques mois après la fin du traitement, ma peau n'est toujours pas impeccable sans aucune imperfections (et je désespère un peu qu'elle le soit un jour), mais l'acné a quand même beaucoup diminué, et elle est moins douloureuse. Espérons que cela dure, et que je ne fasse pas de "rechute"..

Durant cette dernière année, j'ai aussi dû faire face à l'irrégularité de mes cycles. Elle n'était pas énorme, mais assez pour me prendre parfois de court. Pour contrer ces cycles irréguliers, je me suis parée d'une application sur mon téléphone (nombreuse sur le marché), et surtout, j'ai été à l'écoute de mon corps et des signes qu'il m'envoyait. 


J'ai donc téléchargé l'application "Flo : calendrier des règles" pour suivre mes cycles et prédire l'arrivée des prochains. Elle est très facile d’utilisation, et surtout très complète. On peut modifier les paramètres du cycle à notre guise, en rentrant la durée globale du cycle (si on la connait), et la durée des règles. A partir de là, l'application fait un calcul pour les prochains cycles. Mais elle ne s'arrête pas là ! Et si vous avez des cycles irréguliers, c'est là que l'application va vous montrer tout son potentiel. On peut également rentrer tout un tas de symptômes ressentis durant le cycle, et Flo va se baser sur ces derniers pour définir le cycle.



Au fil du temps, et surtout au fil des cycles, l'application va faire une prédiction des cycles suivants. Vous pouvez voir sur la photo tout en haut de l'article, que ma prédiction de cycles est dorénavant de 27 jours, et ce, en rapport avec les cycles précédents. On peut d'ailleurs voir que mes cycles se sont enfin régulés, après presque un an. Ne désespérez donc pas, si vous avez fait le choix d'arrêter votre pilule et que vos cycles peinent à se réguler ! 

Il y a également d'autres paramètres dans l'application, tel qu'un graphique de température basale, des rappels de prise de pilule... Ainsi qu'un mode grossesse si vous l'utilisez dans le but de tomber enceinte, et que bébé s'installe. 

(Source : google images)

Sur votre smartphone vous pouvez trouver tout un tas d'application pour suivre vos cycles. J'en ai testé plusieurs, mais je suis restée sur Flo, qui me semble beaucoup plus complète que les autres. 
J'ai également découvert, récemment, un bracelet tracker de cycle de la marque Ava Women. Il s'agit d'un bracelet connecté à porter la nuit, qui prend en compte votre température cutanée, la fréquence de votre pouls au repos, ainsi que la qualité de votre sommeil. Il suffit ensuite, le matin, de synchroniser le bracelet avec une application sur votre téléphone, et vous pourrez observer les différentes étapes de votre cycle grâce à ces paramètres. Ce bracelet me semble assez prometteur, et je me tâte à le tester. Ce qui me freine, c'est son prix, de 249€. Et même si l'on trouve des code de réduction assez facilement, ça reste tout de même un budget.  

4 commentaires:

  1. J'ai très envie d'arrêter la mienne aussi.. Je la prends en continu depuis quatre ans maintenant. Pas d'ovulation, pas de règles. Alors c'est génial, je suis tranquille et c'est la belle vie, mais je dois ingérer un nombre incalculable de saloperies...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est certain oui.. Après, ça reste une question complexe, il faut trouver la contraception qui nous convient, et ce n'est pas toujours évident.

      Supprimer
  2. Je me retrouve tellement dans ton article ! J'ai encore l'impression qu'après 3 ans sans pilule les effets continuent un peu à bouleverser mon cycle ! La première année reste la pire et on finit par trouver des solutions !

    J'aime beaucoup l'application "clue" personnellement mais flo m’intéresse, je vais tester !

    Merci pour ce témoignage ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, la première année reste la pire ! Elle est enfin passée pour moi, et je vois déjà les changements bénéfiques. Mon acné s'est calmée, et mes cycles se sont enfin régulés. LE BONHEUR !

      J'ai tenté "clue" mais je n'ai pas trop aimé. ^^

      Supprimer